Crise de l’énergie : face à la hausse des prix, faisons preuve d’audace !

 Crise de l’énergie : face à la hausse des prix, faisons preuve d’audace !

La Première ministre, Elisabeth Borne, a présenté, le 14 septembre dernier, les premières mesures visant à faire face à la montée des prix du gaz et de l’électricité. Parmi les mesures annoncées, le plafonnement à 15% de la hausse des tarifs de l’énergie et la mise en place d’un « chèque énergie ». D’un montant de 100 ou de 200 euros, cette aide exceptionnelle concernera 12 millions de foyers et devrait être versée pour la fin de l’année.

Dans un contexte encore dominé par la guerre en Ukraine ainsi que des nouvelles conséquences du dérèglement climatique, la feuille de route proposée par le gouvernement Borne manque cruellement d’ambition et de réalisme. En effet, face à la crise énergétique et à la hausse des produits de première nécessité, les Français, en toute légitimité et encore marqués par deux ans de crise sanitaire, réclament des mesures fortes, efficaces et non l’aumône. La distribution d’un chèque énergie, s’il constitue un coup de pouce bienvenu, résume, non seulement, le manque d’ambition et de courage politique de la Macronie mais aussi tout son cynisme en faisant porter, comme à son habitude, l’essentiel de l’effort sur l’ensemble des Français et en particulier les plus modestes.

En parallèle, la majorité continue de choyer les plus portants. Cette année, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 174 milliards d’euros de bénéfices records (contre seulement 100 milliards en 2007) et Élisabeth Borne vient d’annoncer devant le MEDEF, une nouvelle baisse d’impôts. Avec ces nouveaux cadeaux, les grandes entreprises contribuent de moins en moins au budget de l’État et ce sont les Français que règlent la différence !

Face à l’absence de vision à long-terme, de justice sociale et parce qu’il est urgent de traiter la question autrement que de façon conjoncturelle, d’autres mesures doivent être prises en considération comme le blocage des prix ou encore l’instauration d’une taxe sur les superprofits. Une proposition de bon sens et de solidarité que nous vous appelons à appuyer – via notre pétition en ligne – en exigeant la tenue d’un référendum sur la question.

Rejoignez notre initiative en vous rendant sur le site du Parti socialiste

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.