Conseil municipal du 22 mars – Intervention de Didier Debord

 Conseil municipal du 22 mars – Intervention de Didier Debord

Le budget que nous présentons à la population et que nous soumettons au vote de ce soir est, ce que je qualifierais, un budget de combat.

Un budget de combat dans le contexte exceptionnel que nous connaissons d’abord. Je ne vous apprends rien, la crise sanitaire met notre collectivité à forte contribution notamment pour protéger les plus fragiles d’entre nous. A ce titre, la majorité a répondu présent avec un soutien appuyé aux agents (dont je tiens à saluer, comme l’ensemble de mes collègues, l’humanisme et le professionnalisme dont elles et ils font preuve depuis un an), au personnel de nos écoles, à nos commerçants et enfin aux Nanterriennes et Nanterriens à travers des actions ciblées et innovantes. En 2021, nous poursuivrons cet effort solidaire en particulier à destination de nos concitoyennes et concitoyens les plus durement et injustement éprouvés afin que nous puissions toutes et tous sortir de cette crise plus forts et plus résilients.

Ce budget de combat – ou plutôt de détermination – se traduira cette année par des actions fortes et concrètes. Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! 1 million d’euros consacré aux solidarités (avec le lancement de nouveau Centre de santé et la préfiguration de la Maison des femmes dont l’inauguration attendue est prévue pour la fin de cette année), un autre million à la prévention et la tranquillité publique, plus de 4 dédié au logement (dont 1,2 afin de lutter contre l’habitat dégradé et indigne), sans oublier l’éducation – premier poste de dépenses de notre collectivité, je tiens à vous le rappeler – avec, en guise d’exemple, la rénovation du Groupe scolaire Maxime Gorki, la construction d’une première école dans le futur quartier des Groues – ainsi que la qualité de notre espace public, la liste n’étant pas exhaustive. Cette stratégie budgétaire rappelle une chose essentielle aux yeux de la majorité et du groupe socialiste et progressiste en particulier : nous investissons pour et sur notre territoire, nous investissons pour et sur les Nanterriennes et les Nanterriens !

Un budget de combat donc, construit pour nos concitoyennes et concitoyens dans le cadre du contrat que nous avons passé avec eux, il y a tout juste un an et qui se construit dans malgré des marges de manœuvre sans cesse réduites. J’en profite pour saluer tout particulièrement, notre collègue Samir Abdelouahed et la Direction des Finances et des Achats pour leur travail ainsi que la mise en perspective de notre politique et stratégie budgétaires.

Je ne peux pas conclure mon intervention sans parler du système injuste de péréquation qui frappe notre ville. Alors que celle-ci avait pour objectif initial de favoriser la solidarité territoriale, ses modalités de calcul, qui ne tiennent pas compte des besoins des populations, font que les habitants de Nanterre se voient taxés à hauteur de 242 euros/habitant, ce qui réduit la capacité de la commune à développer de nouvelles solidarités sur son territoire.

C’est dans cet esprit que les élus du groupe « Socialistes et Progressistes » se prononcent tout naturellement et sans réserve en faveur du budget primitif présenté pour l’année 2021, au sein de cette assemblée. Un budget au service des Nanterriennes et des Nanterriens, nous n’en doutons pas une seule seconde !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.