RDV 2022 #3 – Santé : Instaurer une « société du soin »

 RDV 2022 #3 – Santé : Instaurer une « société du soin »

La santé est un bien précieux et le contexte actuel nous fait rappeler – plus que jamais – cette évidence. Après cinq ans de tergiversations, d’indifférence et de coupes budgétaires, il est temps de rendre ses lettres de noblesse à notre politique de santé !

  • METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE PRÉVENTION TOUT AU LONG DE LA VIE

Les socialistes proposent :

  • de faire reculer les maladies évitables en luttant contre les facteurs de risque, via la promotion d’une alimentation saine et durable
  • de faire reculer les maladies évitables en prévenant les comportements à risque et les pratiques addictives
  • l’expérimentation par la Sécurité sociale du remboursement du sport par ordonnance
  • l’augmentation du nombre d’infirmiers, de psychologues et de médecins scolaires/universitaires ainsi que de leurs salaires
  • de faire de la santé mentale, grande cause du quinquennat

 

  • ASSURER L’ÉGALITÉ DANS L’ACCÈS À DES SOINS DE QUALITÉ

Les socialistes proposent :

  • l’établissement de plans régionaux de santé, en concertation avec les élus territoriaux
  • l’éradication, en dix ans, des déserts médicaux
  • la sanctuarisation et l’extension des ressources de la Sécurité sociale via l’introduction d’une CSG progressive
  • de tirer les leçons de la pandémie en renforçant l’offre de soins en réanimation et en relançant la souveraineté de la France et de l’Europe, en matière de médicaments et/ou de dispositifs médicaux
  • de réduire les obstacles financiers aux soins et étendre le champ de la prise en charge à 100% de la Sécu à toutes et tous.
  • réformer en profondeur l’hôpital en donnant aux personnels les moyens d’assurer ses missions de service public.

 

  • ETRE ATTENTIF AUX PERSONNES VULNÉRABLES OU SPÉCIFIQUES

Les socialistes proposent :

  • de créer des dispositifs spécialement adaptés aux besoins des personnes vivant avec un handicap dans les structures de santé
  • le lancement d’un vaste plan de mécanisation des EPHAD
  • de faciliter le maintien à domicile
  • de faire du logement adapté une priorité
  • de lutter contre la précarité menstruelle en appliquant notamment le « 100% remboursement »
  • l’amélioration réelle des conditions de fin de vie
  • la création d’un droit à mourir dans la dignité

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.