RDV 2022 #13 – Pour un nouvel agenda européen des coopérations

 RDV 2022 #13 – Pour un nouvel agenda européen des coopérations

L’Union européenne fait partie intégrante de l’identité et des valeurs socialistes. Si elle fut souvent critiquée voire combattue, notamment par les mouvement euro-sceptiques et les europhobes de tout poil, elle a, une nouvelle fois, prouvé son utilité, ces cinq dernières années, notamment durant la crise sanitaire. Face aux défis futurs et à la montée des périls (notamment en Ukraine), il est temps de promouvoir une Europe puissance, prenant enfin son destin en main

Les socialistes proposent :

  • le développement des ressources propres de l’UE (notamment via l’instauration d’une taxe spécifique aux GAFAM ou encore la mise en place d’un ISF européen)
  • la mise en place de nouveaux indicateurs de richesse et de développement humain destinés à remplacer le pacte de stabilité et favoriser l’investissement dans la transition écologique
  • un plan d’investissement sur cinq ans complémentaire au plan de relance post-COVID
  • un « Airbus du renouvelable »
  • une révolution de la Politique Agricole Commune (PAC) avec l’interdiction du glyphosate et des perturbateurs endocriniens
  • un salaire minimum correspondant à au moins 70% du salaire médian dans tous les pays de la zone euro et la mise en place d’une stratégie de convergence vers le haut de ces salaires minima
  • nue Europe de l’égalité entre les femmes et les hommes (avec l’adoption d’un droit européen à l’avortement)
  • une nouvelle initiative européenne visant à mettre en place un filet de sécurité social et sanitaire européen pour les personnes âgées
  • une Europe plus démocratique (avec un Parlement de plein exercice, la publicité des débats du Conseil européen, l’élargissement du droit de pétition aux citoyens)
  • une stratégie internationale commune pour protéger les Européens et oeuvrer à une fraternité planétaire
  • le respect des normes européennes dans les traités commerciaux sous peine de sanctions
  • la création de visas humanitaires et d’une agence européenne de l’asile
  • le renforcement de la défense de l’Europe et des européens
  • l’affirmation de l’Europe comme puissance culturelle avec la création d’une chaîne d’information.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.