Le 24 avril, votons contre Le Pen, utilisons le bulletin Macron !

 Le 24 avril, votons contre Le Pen, utilisons le bulletin Macron !

Le premier tour des élections présidentielles a rendu son verdict. Nous prenons acte du score d’Anne Hidalgo mais également de la forte performance du candidat de l’Union Populaire, arrivé largement en tête sur Nanterre avec plus de 47% des suffrages exprimés.

Nous sommes tout naturellement déçus pour notre candidate qui en dépit d’une campagne difficile, voire hostile à son égard, est restée déterminée et combative pour défendre une vision et un projet pour la France basée sur l’urgence climatique et sociale, alternative indispensable après cinq années particulièrement pénibles pour nos compatriotes.

Face à un pouvoir macroniste particulièrement arrogant et méprisant notamment envers les plus faibles et les déclassés, la colère est un sentiment légitime. Cependant, nous ne pouvons nous résigner qu’elle se traduise par un vote en faveur de l’extrême-droite et d’une dynastie familiale qui, au-delà des apparences, fait de la division, de la discrimination et de la complaisance envers les ennemis de la démocratie et des libertés, l’alpha et l’oméga de son projet pour la France.

C’est en tout état de cause et face au danger plus que concret de voir notre pays basculer dans des temps incertains que nous voterons, sans réserves, contre Marine Le Pen le 24 avril prochain en nous servant du bulletin Emmanuel Macron et que nous appelons à faire de même. Ce choix, totalement républicain et assumé ne vaut, en aucun cas, caution ou encore moins soutien au candidat sortant, que nous estimons comme responsable, avec d’autres, de la bonne santé électorale des extrêmes durant ces cinq dernières années. A ce titre, les élections législatives des 12 et 19 juin seront l’occasion pour la gauche de gouvernement et les écologistes de réaffirmer une voie différente pour notre pays et surtout un changement de méthode et de pratiques, afin que nos concitoyens et concitoyens retrouvent force et foi au débat politique. Sur ce point, le rassemblement, dès le premier tour, de l’ensemble des forces de gauche demeure une condition sine qua none, voire impérieuse. En tant qu’élus et militants socialistes, nous y prendrons une part active tout au long des semaines à venir.

Les élus socialistes et progressistes de Nanterre :

Didier DEBORD, Stéphanie LAMORA, Thérèse NGIMBOUS BATJOM, Joseph NONGA, Nesrine REZZAG BARA, Samia SAIDJ, Vincent SOULAGE, Rachid TAYEB

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.