Intervention de Didier Debord

 Intervention de Didier Debord

Conseil municipal du 2 juillet
Budget primitif 2020 – budget principal de la ville

Monsieur le Maire, Mes chers collègues,
Lors du ROB la situation financière que nous vous avions présentée était alarmante puisque l’impact financier de la crise sanitaire sur le budget municipal avait mis en péril nos équilibres budgétaires. Aujourd’hui c’est bien évidement un budget en équilibre que nous vous présentons. Je veux remercier et saluer les agents au sein des différentes directions municipales qui ont facilité ces derniers arbitrages. Car au-delà de l’aide de l’Etat qui devra se confirmer, c’est en redoublant, comme les années précédentes, de rigueur budgétaire et d’inventivité que nous y sommes parvenus. Dans le contexte contraint sans précédent que nous connaissons, ces qualités ont été déterminantes d’opérer à de nouvelles réductions sans renoncer à rien.

Car oui dans ce premier budget du mandat, nous ne renonçons à rien !……ni aux orientations que nous nous sommes fixées, ni aux engagements pris devant les Nanterriens, pas plus qu’ aux actions de solidarités que nous avons mis en oeuvre pour accompagner les Nanterriennes et les Nanterriens pour faire face à la crise sanitaire et économique que nous vivons.
Chacun pourra le constater autour de lui et certaines des délibérations qui seront votées ce soir en sont le parfait exemple, la solidarité en direction de nos concitoyens, des commerçants des associations n’est pas en perte de vitesse et ne faiblira pas pendant cette période estivale.
Des animations sans précédent se déploieront dans tous les quartiers pour pallier l’absence de départ en vacances pour de nombreux habitants. En première ligne depuis le début de la crise, nous le resterons tant que la situation l’oblige.

En conclusion, c’est un budget courageux et à la hauteur des enjeux, que nous présentons ce soir et c’est avec fierté et satisfaction que nous le voterons.

Il ne reste plus qu’à espérer que l’Etat sera, lui aussi, à la hauteur de la situation, mais quand on voit le virage « sarkosyste » pris par notre président alors qu’il avait promis de «se réinventer» nous sommes en droit de nous inquiéter !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.