Conseil municipal du 21 novembre – Présentation de délibération par Vincent Soulage

 Conseil municipal du 21 novembre – Présentation de délibération par Vincent Soulage

AVERTISSEMENT : seul le prononcé fait foi

Présentation par Vincent Soulage du Programme d’actions opérationnel triennal (2023-2025) et autorisation de solliciter les subventions correspondantes auprès de la Région Ile-de-France dans le cadre du Plan Vélo

En février, je vous ai présenté un document ambitieux, le Plan Vélo de Nanterre, c’est-à-dire la feuille de route de notre équipe municipale pour développer le vélo à Nanterre. J’avais insisté sur les deux piliers de ce plan : d’abord participer à l’établissement d’une véritable « culture vélo » dans notre ville, ensuite développer les infrastructures qui sont le support indispensable des pratiques cyclables.

Cette dualité sera une récurrence dans la politique que nous menons à Nanterre, car il ne suffit pas de multiplier les km de pistes cyclables pour effectivement développer l’usage du vélo.

Ainsi, le plan d’investissement que je vous propose ce soir est un complément des autres actions que nous menons au service d’une démocratisation du vélo : aide à l’achat, cours d’apprentissage ou de remise en selle, soutien aux services dédiés au vélo…

Néanmoins, ce soir, c’est bien de pistes cyclables que je veux vous parler.

Durant le mandat précédent, la municipalité a travaillé à un schéma directeur des circulations cyclables qui alimente désormais très activement notre réflexion. Depuis les confinements, presque toutes les collectivités avec lesquelles nous travaillons se sont lancés dans des démarches analogues et je dois reconnaître que nous travaillons actuellement en bonne intelligence avec Paris Ouest La Défense, la Métropole du Grand Paris, le Département, la Région.

D’un point de vue formel, le plan triennal que je vous présente ce soir est la conséquence d’une demande de la Région Ile de France. Dans le cadre de son plan vélo régional, celle-ci peut apporter un soutien financier à condition que la collectivité ai voté, avant le 31 décembre 2022, un document stratégique territorial sur trois ans.

C’est ce document que je vous propose ce soir, sous le nom de programme d’action opérationnel triennal. Il nous permet non seulement de répondre à la demande de la Région mais aussi et surtout de structurer l’action communale et lui donner une visibilité dans un contexte marqué par l’intervention de nombreux acteurs publics.

Car, il est essentiel de le rappeler, les aménagements cyclables à Nanterre ne se limitent pas aux opérations qui sont listés dans la présente délibération. Pour l’élaborer, nous avons tenu compte de l’existant et des projets connus, afin de renforcer des continuités cyclables.

Pour donner un peu de vie à cette délibération, je vous propose quelques cartes, afin que nous comprenions bien la logique de ce plan.

[carte 1 existant] Notre ville est déjà relativement bien équipée en pistes cyclables, auxquelles il faut ajouter les autres aménagements favorables aux mobilités douces, comme les zones 30. Mais si on observe les grands axes et les itinéraires qu’utilisent les nanterriennes et les nanterriens, on voit apparaître des discontinuité parfois importantes.

[carte 2 voies départementales] Notre ville est traversée par des voies départementales importantes, pour lesquelles nous travaillons activement avec le Conseil Départemental pour réaliser à court ou moyen terme des aménagements importants : place de la Boule, avenues Georges Clemenceau, Lénine, Joliot-Curie et peut-être Paul Vaillant-Couturier.

[carte 3 : voirie communale] D’autres projets importants sont déjà engagés ou prévus sur la voirie communal. Par exemple sur l’avenue Jules Quentin, la percée Galliéni, ou sur l’avenue des Champs Pierreux (dont les travaux commencent à la fin du mois).

[carte 4 : nos projets] Nous avons ainsi retenu huit aménagements cyclables d’ampleur divers :

  • Le boulevard de la Seine doit faciliter l’accès à la Seine.
  • Plusieurs rues (Courbevoie, Venets, Gambetta…) visent à améliorer la desserte du pole de services du Centre en venant des autres quartiers ou des axes structurants.
  • L’aménagement rue de Saint-Cloud y participe en accompagnant un projet né du budget participatif.
  • Enfin, les transformations des rues Noel Pons et du 11 novembre accompagneront l’ouverture récente de la passerelle Eole (qui enfin traverse la Seine) et les mutations à la frontière des quartiers universités et Petit Nanterre.

En complément, nous savons déjà qu’il nous faut engager sans tarder des réflexions sur la place Plainchamp et sur l’avenue Pablo Picasso. Dans ces deux situations, la circulation cyclistes n’est pas (ou plus) satisfaisante, mais une situation complexe empêche qu’émerge une réponse évidente.

Enfin, et parce que les vélos doivent non seulement circuler mais aussi être stationnés, nous projetons d’installer des lieux de stationnement (box ou arceaux), qui figurent donc dans le plan triennal.

Au final, ce programme d’action est l’occasion de formaliser plusieurs projets et de nous engager auprès des Nanterriennes et Nanterriens sur ces différentes actions. Et je parle bien d’actions et pas de projets car ceux-ci sont loins d’être fixés et ficelés. Pour chacun, j’irais échanger avec mes collègues élu.es et avec les habitants pour définir les aménagements les plus adaptés. Les montants figurant dans le plan sont donc des enveloppes qui pourront être adaptés en fonction de nos échanges.

Après ces explications, j’espère que ce programme vous permet de visualiser ce à quoi ressemblera Nanterre d’ici 2025 – les cyclistes en plus !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *