Conseil municipal du 9 février intervention de Nesrine Rezzag Bara

 Conseil municipal du 9 février intervention de Nesrine Rezzag Bara

Monsieur le Maire, chers collègues,

 

Tout d’abord, je tiens à remercier, au nom du groupe, les services municipaux qui ont œuvré à la rédaction de ce rapport de présentation et plus concrètement à l’élaboration de ces orientations budgétaires

Un grand merci à la direction des finances qui s’évertuent chaque année à nous présenter un document accessible et didactique.

 

Mieux que le vote du budget, cet exercice permet d’éclairer les perspectives de moyen-termes sur lesquelles nous, élu.e.s nous nous nous appuyons pour prendre des décisions financières et budgétaires.

L’année dernière dans le cadre de cet exercice nous avions tous insisté sur le côté inédit de cette période et malheureusement, la situation est cette année encore similaire

Au fond de nous-même, tout en gardant l’espoir que la période estivale balayerait le virus, nous savions déjà que cette crise sanitaire  sociale et économique n’aurait rien d’éphémère.

Aujourd’hui, nous sommes dans l’œil du cyclone. Face à cet avenir incertain et aux premiers dommages collatéraux de la crise, nous restons déterminés à avancer refusant de tomber dans la résignation, la colère et l’abattement.

Il s’agit donc de garder le cap.  L’enjeu est de construire un budget qui permette d’être au rendez-vous de la crise économique et sociale tout en restant fidèle aux engagements pris en mars dernier devant les Nanterriens.

Alors qu’elles ont été  propulsées en première ligne depuis le début de la crise et qu’elles seront toujours présentes demain pour refaire partir le pays, les territoires et spécifiquement les communes sont les grande oubliées du plan   « France Relance » porté par le gouvernement.

A Nanterre plus qu’ailleurs, nous devons donc faire face à un équilibre financier  fragilisé et dégradé sans pouvoir compter sur l’appui de l’Etat.

Nous le regrettons  fortement mais cela ne nous conduira pas à l’immobilisme : il y a bien longtemps que  nous avons ont cessé d’attendre l’aide de l’extérieur et avons pris notre  destin en main : nous continuerons dans cette voie.

 

Comme je le disais, cet équilibre financier est fragilisé par des diminutions de recettes liées à la fermeture d’activités municipales et à l’exonération exceptionnelle de taxes.

Dégradé, par la suppression de la DGF et  la montée en charge des fonds de péréquations, 

Malgré ce gouvernement décidément plus enclins à aider les grandes entreprises que les territoires, nous continuerons à accompagner nos concitoyens touchés par la crise.

 Heureusement nous avons  fait  le choix de    maintenir et sauvegarder un service public de  qualité dans tous les quartiers et au-delà des compétences obligatoires.

La mobilisation exceptionnelle dont fait preuve nos professionnels de santé municipaux et hospitaliers  pour faire face à la pandémie depuis le début en est le meilleur exemple

Après avoir mobilisé plus de 6 millions euros en 2020, ce seront 800 000 euros supplémentaires que nous  mobiliserons  dans les mesures de prévention sanitaires, le déploiement de la vaccination et l’accompagnement social en direction des familles des agents sans oublier les coups de pouce aux commerces et  aux entreprises.

Nous ferons tout pour protéger les Nanterriennes et les Nanterriens et c’est pour cette raison que notre Maire est totalement mobilisé pour que l’Etat   tienne ses engagements en matière d’approvisionnement de vaccins

Enfin et car il est de notre responsabilité de ne pas faire que lutter contre la crise mais également de poursuivre la préparation de l’avenir, nous demeurerons fidèles aux engagements pris  en mars dernier.

Aussi  ce budget ne sera pas qu’une simple réponse à la crise, mais permettra également de dérouler notre programme municipal.

 2021, sera le début de nombreux chantiers, pour certains emblématiques, qui se poursuivront durant le mandat :

  • La réhabilitation des tours Aillaud ;
  • La construction du centre de santé en centre-ville ;
  • La construction du groupe scolaire des Groues ;
  • La rénovation de l’école Gorki ;
  • La reconstruction de la maternelle Jacques Decour .

 

2021 sera  également l’année de l’aboutissement de projets qui ont occupé le précédent mandat et qui répondront aux attentes de la population. Je pense à cet égard à :

la livraison de l’aire d’accueil des gens du voyage ou encore à l’ouverture du centre commercial du chemin de l’ile. 

 

Ce premier budget en année pleine de ce nouveau mandat dessinera les contours de notre mandat à travers la mise en œuvre  de nos premiers engagements de la campagne qui s’est achevé il y a quelques mois à peine :

  • La mise en place du bail solidaire ;
  • La livraison de 1025 logements ;
  • Un plan numérique ambitieux pour nos écoles ;
  • la concrétisation du plan vélo ;
  • La création d’un budget participatif spécial jeune ;
  • Le déploiement des caméras de vidéosurveillance – auquel je suis en tant qu’adjointe à la sécurité, particulièrement attachée car il  permettra de renforcer la sécurité sur le territoire communal.  

 

Durant ce mandat, rien ne sera facile nous le savons. Il nous faudra tout d’abord tenir bon face à cette pandémie puis se réinventer pour se relever  sans oublier que nous avons été élus pour améliorer  durablement la vie des Nanterriennes et des Nanterriens .

 

Ce sont des défis considérables qui nous attendent cette année et les suivantes. Cela exigera la mobilisation de tous et de tous les instants  mais nous y sommes prêts et je sais d’ores et déjà qu’ensemble, nous préparerons un avenir meilleur pour nos concitoyens et nos enfants!

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.